Vous êtes ici : Accueil > Travailler au jour le jour > Pour la classe > Français > « La Fourmi et la Cigale », « Le Flemmard et les Professeurs » : deux (...)
Publié : 12 février

« La Fourmi et la Cigale », « Le Flemmard et les Professeurs » : deux réécritures amusantes de la célèbre fable de La Fontaine

« Le Flemmard et les Professeurs »

A…, ayant glandé
Toute l’année,
Se trouva fort dépourvu
Quand le Brevet fut venu.
Pas un seul petit effort,
En histoire et même en sport.
Il pria Madame F…
Et même Monsieur B…
Leur proposant de l’oseille
Pour avoir quelques conseils.
« Jusqu’à la fin de l’année
Je paierai, je le promets,
Bien avant le nouvel an,
En chèque le plus souvent. »
Les professeurs sont avares
C’est là leur moindre défaut :
« Il fallait bosser plus tôt »
Disent-ils à ce flemmard.
« Avec mes potes en tout temps,
Je traînais, ne vous déplaise. »
« Vous traîniez ? Nous en sommes aise.
Mais c’est trop tard maintenant. »

« La Fourmi et la Cigale »

La Fourmi ayant bossé
Tout l’été
Se trouva fort agacée
Quand la Cigale, sa voisine,
Vint lui montrer sa famine.
Après une longue réflexion
Et une montagne de questions,
La Fourmi accepta de sustenter cette quémandeuse.
Mais à cela il y avait une condition :
« Vous chanterez pour moi », dit la Fourmi.
La Cigale accepta, sans même savoir ce qui l’attendait.
Dès le matin du jour suivant,
La Cigale rejoint la porte de sa voisine
Qui lui donne ces instructions :
« Mettez-vous ici et chantez ; ne vous arrêtez que quand je le déciderai. »
La Cigale s’exécuta et chantonna, chanta, s’égosilla
Des heures durant sous neige, froid et vents,
Pour la Fourmi, bien à l’abri dans son logis.
Malheureusement, la Fourmi n’eut même pas à arrêter sa Cantatrice
Que les éléments avaient mis fin à son supplice.
Aucuns secours ne furent portés à la Cigale,
Et c’est ainsi que la Fourmi,
Bien heureuse de sa fourberie,
Gagna une chanson,
Sans partager une provision.

Documents joints